Sortie mémorielle 2018

Le 17 octobre 2018, la 1753ème section a organisé :

     Dans le cadre du centenaire de la 1ère Guerre Mondiale, une sortie mémorielle au sanctuaire de Sainte Anne d'Auray, visite du mémorial....Quiberon.....

 Une quarantaine de participant(e)s  s’est  rendue en car à Ste Anne d’Auray

au Grand Mémorial de Bretagne.

 

IMG_0168.JPG

     Ce mémorial a été édifié en 1922-1932 par les cinq diocèses de Bretagne (Vannes-Quimper-Nantes-Rennes-St Brieuc) pour garder le souvenir des 240.000 Bretons victimes de la Grande Guerre 1914-1918. Sur les murs sont gravés des noms, rien que des noms et des prénoms de soldats morts, des noms de paroisses. Sur le mur de clôture du parc qui ceint le Mémorial de 14-18, les noms gravés de 8 000 soldats bretons s'égrènent sur plusieurs centaines de mètres. Une litanie.

     À côté de la crypte, une plaque retrace l'histoire du monument. « Construit de 1922 à 1932 par les catholiques des cinq diocèses de Bretagne pour garder le souvenir des 240 000 Bretons, soldats, marins, aviateurs et civils, victimes de la Grande Guerre 1914-1918. La crypte bénite en 1927 est une chapelle pour la prière. Elle ne contient aucune tombe. »

     La crypte est consacrée le 27 juillet 1927 et chacun des diocèses y possède son autel et son retable

     L'inauguration solennelle du Mémorial eut lieu le 24 juillet 1932 devant d'une foule d'anciens combattants.

     Le monument reflète la mémoire des Bretons qui, encore aujourd'hui, pensent avoir fourni plus de chair à canon que d'autres peuples de France dans les tranchées de 14-18. La saignée a bouleversé la vie bretonne en profondeur, jusque dans sa langue. Le monument aux morts de chaque village témoigne.

     La moyenne des cinq départements bretons est de 22,06 % « morts pour la France » pour 592 916 mobilisés, soit 6 % de plus que la moyenne nationale. Elle est de 23,21 % à 24,73 % pour le Finistère, 24,58 % à 29,68 % pour les Côtes-du-Nord, 21,09 à 21,16 % pour l'Ille-et-Vilaine, 19,64 % à 21,16 % pour le Morbihan et 15,90 % pour la Loire-Inférieure.

      Remerciement à notre guide M. MAZURET, président de l'UNC de Ste Anne, pour ses présentations.

     Après un déjeuner chez Mme Le Lain, nous avons fait une halte au Mémorial des Fusillés 39-45 du Fort Penthièvre qui se dresse à l’entrée de la presqu’île de Quiberon, sur le territoire de la commune de Saint-Pierre-Quiberon.

Img 0182

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×