Légion Honneur à Musiolik

JORF n°0083 du 7 avril 2017

Par décret du Président de la République en date du 5 avril 2017, pris sur le rapport du Premier ministre et du ministre de la défense et visé pour son exécution par le Grand chancelier de la Légion d'honneur, vu la déclaration du conseil de l'ordre en date du 2 février 2017 portant que les présentes nominations sont faites en conformité des lois, décrets et règlements en vigueur, sont nommés au titre de l'article 2 du décret n° 2015-434 du 15 avril 2015 modifié fixant les contingents de croix de la Légion d'honneur pour la période du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2017, pour prendre rang à compter de la date de leur réception, les anciens combattants de la guerre 1939-1945, des TOE et d'AFN désignés ci-après :

Musiolik (René, Achille). Quartier-maître de 1re classe. Médaillé militaire du 7 janvier 1964. Cité.

--------------------------------

C'est donc samedi 03 juin 2017,

en l'Hôtel de Ville de Pont L'Abbé,

que notre Ami René MUSIOLIK a reçu la Légion d'Honneur

des mains de M. Marcel Marblez

en présence de nombreuses Autorités civiles et militaires et d'associations amies

avec un verre de l'Amitié offert par le Maire.

- - - - - o O o - - - - -

004

- - - - - o O o - - - - -

Son parcours :  Ancien Commando de Marine.

     Engagé à 17 ans dans la Marine Nationale, René a choisi la spécialité de fusilier marin commando. Formé au Cap Matifou, en Algérie, le commando de Montfort, l'attendait immédiatement après, en Indochine.

     Il y sera décoré de la Croix de Guerre, ainsi qu'à titre personnel, de la fourragère qui s'y attache. De retour en France en 1952, il rejoint le commando de Penfentonyo, avant d'être affecté, courant 1954, en qualité d'instructeur sportif, à l'école des mousses à Loctudy.

     En janvier 1957, direction l'Algérie où il retrouve le commando Penfentonyo. A nouveau cité, René obtient la Croix de la Valeur Militaire à l'ordre du régiment.

     En 1958, avec un bref séjour à la base aéronavale de Cuers, il repart en Algérie, au sein d'abord di 1er Bataillon de la demi-brigade de fusiliers marins (DBFM) puis de son second bataillon jusqu'en août 1962.

     Rapatrié, il servira alors à Brest jusqu'à son retour à la vie civile en juin 1964.

     Marié à Yvonne, une demioselle de Plonéour-Lanvern, il réside à Pont-L'Abbé depuis 1987, après avoir, entre-temps, travaillé dans l'est de la France.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×